Les minéraux

J’ai pu avoir l’occasion de voir et de toucher des pierres ayant habité à Madagascar pendant plusieurs années. Mais ma rencontre décisive fut l’an dernier lors d’une séance chez une énergéticienne puis lors d’un stage pendant l’été avec un astrologue indien. J’ai pu faire l’expérience de leur pouvoirs énergétiques et d’une vraie rencontre avec leur essence. Chaque pierre a des propriétés spécifiques pour des maux physiques mais aussi plus émotionnels. Je peux choisir parfois une pierre quand j’en vois une qui m’attire ou quand je cherche à améliorer précisément quelque chose. C’est toujours une rencontre merveilleuse Je pourrai vous parler du cristal ,de la labradorite, de l’améthyste, de la sugilite, du quartz rutile, de l’azurite, de la lapis lazuli.

Qu’est ce que l’orgonite ?

L’Orgonite C’est Quoi ? Un alliage de résine, métal et quartz qui permet de transformer les énergies négatives en énergie vivante et positive. L’orgonite a des effets bénéfiques sur tout ce qui vit.

Orgone est le nom donné par Wilhelm Reich à l’énergie vitale omniprésente. Certains l’ont appelée « Ch’i », « Prana », « Ether », « cinquième élément », etc. Il fut un scientifique sérieux et intègre, osant se pencher sur l’existence et les propriétés de cette énergie, pourtant ses travaux furent dénigrés et calomniés, et il mourut en 1957 dans une prison américaine. Un article consacré à l’ensemble de ses travaux est disponible ici.

Cette énergie vitale, dans laquelle baigne l’ensemble de la réalité dans laquelle nous évoluons, se rencontre sous diverses formes. Deux d’entre elles nous affectent directement :

- Orgone positive, bénéfique, cette énergie est vivante et donne la vie. En anglais, elle est nommée Positive Orgone, ou POR.
- Orgone négative, ou plus précisément morte et stagnante. En anglais, elle est nommée Dead Orgone, ou DOR.

La DOR est émise par les télévisions, téléphones portables, micro-ondes, lignes à haute-tension, centrales nucléaires, antennes de téléphonie, etc… ainsi que par les pensées et les émotions négatives (violence, peur, mensonge…). Sa présence atténue la capacité des végétaux à attirer l’eau, et donc à provoquer la pluie, selon les recherches de M. Reich. La POR au contraire est synonyme de vie et de santé.

L’orgonite est une technologie toute simple, inspirée et dérivée des travaux de M. Reich, et publiée sur internet par M. Don Croft, qui permet de transmuter la DOR en POR, purifiant ainsi l’orgone environnante.

L’orgonite est obtenue en mélangeant trois ingrédients essentiels :
- des particules de métal
- de la résine ou du sucre caramélisé
- des quartz et des pierres semi-précieuse)

Quelles sont les applications de l’orgonite ?

santé, protection, dépollution

Voici certains des effets qui ont été rapportés par de nombreux utilisateurs :

amélioration du sommeil et de l’état de santé en général diminution des douleurs chroniques (mal de dos, rhumatisme) protection contre l’électrosmog des téléphones portables, ordinateurs, antennes… meilleure conservation des aliments amélioration de la croissance des plantes et de la résistance aux parasites dépollution de l’eau en activant les capacités naturelles de régénération élimination des chemtrails* (chemtrails = épandages chimiques par avion – plus de détails dans cet article)

Cette technologie est éprouvée, des milliers d’individus en fabriquent et ont observé ses effets sur toute la planète.

Certains ont réussi à accomplir, en pratiquant le Gifting, ce qu’on aurait pu autrefois qualifier de miracles :

1) Dépolluer les eaux du lac Ontario

2) Briser la sécheresse en Afrique du sud

3) Soulager des malades atteints d’affections dégénératives

Et bien d’autres surprenants résultats ! Faites un détour par la page les Zastuces à Zorgones pour en découvrir quelques-uns….

Comment cela fonctionne-t-il ?

Le métal attire et repousse à la fois l’orgone (serait-ce une possible explication du phénomène de conductivité électrique ?), particulièrement la DOR. Celle-ci traverse alors les couches successives de métal et de longues chaînes moléculaires de polymères à base de carbone (la résine ou le sucre caramélisé). Ce faisant, l’énergie est excitée et son taux vibratoire augmente, la purifiant ainsi en quelque sorte. Les cristaux et les pierres servent ensuite à « colorer » et diriger l’énergie purifiée dans l’environnement.

Comme le mot « Orgonite » est protégé par copyright par M. Karl H. Weitz (orgone.net), le Zorgonaute propose des informations sur celle-ci, mais ne vend pas d’orgonite à proprement parler. Les outils proposés ici sont des Zorgones, dont la composition comprend bien sûr quelques ingrédients « secrets »…

Cette présentation a été réalisée par Hypnoblepsique, et inspirée de différents auteurs indiqués dans les liens ci-dessous !

femme-medecine.ch – une excellente brochure est disponible gratuitement sur le site de MaRa, orgonaute de Genève

quebecorgone.com – un des sites de référence sur l’orgonite

Je me permets de mettre ici cet article

le cristal de roche

lcristal_de_roche-05bcf (1)le cristal de roche :

Nom : Cristal de roche, Quartz optique ou naturel Couleur : Incolore, limpide. Densité : 2,65 Dureté : 7 Clivage : aucun cassure : conchoîdale Signe astrologique : Taureau, Verseau, Cancer, Lion, Vierge, Balance,

Le cristal de roche est une pierre minérale composée de dioxyde de silicium. Il fait parti de la famille des quartz et forme de grands cristaux incolores. C’est une pierre maîtresse de la lithothérapie car il est à la fois récepteur, émetteur et amplificateur. Le mot « cristal » vient du greckrystallos qui signifie « glace ». Les romains utilisaient des boules de cristal de roche pour se refroidir les mains en été. Au moyen-âge, Sainte Hildegarde de Bingensoignait les maladies de la glande thyroïde et des yeux avec du cristal de roche. On faisait également des boules de cristal de roche pour prédire l’avenir. Sur les chemins de Compostelle, les pèlerins emportaient avec eux des cristaux de roche pour lutter contre la fatigue et garder l’énergie nécessaire lors de leur pèlerinage. Aujourd’hui, le cristal de roche est très utilisé par les scientifiques qui mettent à profit ses multiples propriétés dans la fabrication d’appareils électroniques, d’instruments de précision, de lampes et de lentilles.

Il existe une légende amérindienne qui affirme que treize cranes de cristal de roche sont cachés à travers le monde. Ces cranes renfermeraient le savoir du monde. Le jour où ces cranes seront réunis, ce savoir sera révélé. Plusieurs de ces cranes ont été trouvés dans les ruines de civilisations aztèques au début du siècle dernier.

Propriétés en lithothérapie :

Plan physique : Vomissements, fièvres, problèmes d’articulations, piqures d’insectes, migraines, problèmes thyroïdiens, bégaiements, sensation d’engourdissement.

Autres propriétés : Le cristal de roche est la plus importante pierre neutre en lithothérapie. Sa propriété principale est de créer une circulation d’énergie neutre, permettant ainsi d’activer n’importe quel centre énergétique de notre corps. Il est également utilisé afin de renforcer les autres pierres ou de clarifier et de mettre en évidence nos propres sensations.

la fleur de lotus

la fleur de lotus

Symbolique de la fleur du lotus :

La réalisation des possibilités de l’être est souvent symbolisée par l’épanouissement d’une fleur à la surface des “Eaux”. Il s’agit des “Eaux primordiales” qui renferment, dans leur unité première et originelle, toutes les possibilités de réalisation. Cette fleur est habituellement un lotus en Orient, une rose ou un lis en Occident. La fleur en général et le lotus en particulier sont des symboles de l’accomplissement spirituel de l’être, depuis les profondeurs obscures associées aux “Eaux inférieures” jusqu’à la floraison complète dans la pleine lumière des “Eaux supérieures”. Cet accomplissement émane de la semence (germe premier ou Oeuf du Monde), s’ouvre sous la forme de bouton (éclosion de l’Oeuf) et s’épanouit à la pleine floraison. La fleur incarne le principe féminin ou passif de la manifestation qui l’assimile à un réceptacle, une coupe, un vase recevant l’influence du principe masculin ou actif. Cette distinction entre principes passif et actif se retrouve dans les différentes formes traditionnelles : Prakriti/Purusha en Inde, yin/yang en Chine, féminin/masculin en Occident. De l’union de ces deux principes naissent la manifestation de l’être et de toutes ses possibilités de réalisation dans toute forme traditionnelle.

La fleur sacrée de l’Égypte :

Le papyrus et le lotus, deux plantes aquatiques, représentaient respectivement les royaumes de la Haute et de la Basse Égypte. Selon le mythe égyptien de la création du monde, le lotus est sorti du limon originel et de son calice le divin Créateur. La fleur de lotus s’ouvrant au lever du soleil et se refermant à son coucher, symbolise le dieu du Soleil et l’expansion de la lumière hors du limon originel. Lieu de naissance et couche nuptiale d’Isis et d’Osiris, il symbolise également la naissance et la re-naissance après la mort. Rien d’étonnant dès lors qu’il orne les colonnes des monuments de l’architecture égyptienne et de ses représentations murales. La colonne symbolise l’Axe de l’Univers d’où partent autant de faisceaux de lotus représentant le plein épanouissement de la manifestation du monde. Le lotus bleu était davantage estimé que le lotus blanc en raison de l’odeur suave, semblable à celle de la vie divine, qu’il exhalait. Attribut de Néfertem, le dieu de Memphis et le “Seigneur des Parfums”, il était appelé “nen-nufer”, origine de la dénomination française “nénuphar”.

Le lotus dans la tradition hindoue :

Dans la tradition hindoue, Vishnu dort à la surface des “Eaux primordiales”. Un lotus rose émerge de son nombril. Au milieu de la fleur se tient Brahmâ. Le lotus rose (“padma”) associé à Vishnu est un symbole diurne et solaire contrairement au lotus bleu (“utpala”) propre à la nuit et à la lune et en relation avec Shiva. Ces trois dieux représentent la triple manifestation (“Trimûrti”) : Brahmâ le Créateur, Vishnu le Préservateur et Shiva le Destructeur ou plus exactement le Transformateur. La préservation se fait au grand jour tandis que la transformation opère nuitamment. Ces dieux représentent des principes producteurs du monde manifesté et autant de facettes du dieu Suprême, Brahma. En tant que “Principe Suprême”, Brahma est au-delà de toute distinction entre création, préservation et transformation. Il est neutre alors que Brahmâ, Vishnu et Shiva sont masculins et dotés d’énergies féminines propres (“shakti”) dépeintes respectivement par les trois déesses : Sarasvatî, Lakshmî et Pârvatî. Lakshmî, “shakti” de Vishnu et déesse du lotus, apparaît debout ou assise sur un lotus, élevant des lotus dans ses mains et entourée de fleurs en boutons ou en corolles. Des perles de pluie tombent de ses mains. Elles symbolisent la descente des “Eaux supérieures” vers les “Eaux inférieures” à la source de la création. Cet aspect est encore davantage souligné sur certaines représentations où des éléphants apparaissent de chaque côté, déversant de l’eau de leurs trompes.

source:lotus